Prix libre ou “paye ce que tu veux”, essai de cadre et définition

Introduction au prix Libre

Prix libre, “au chapeau”, prix libre et conscient, “payez ce que vous voulez” (ou PWYW (“pay what you want”)) est une stratégie de prix dans laquelle les acheteurs paient le montant souhaité pour un produit donné, parfois même ..  zéro.

Nous utiliserons l’acronyme “PLC” pour “Prix Libre et Conscient” qui nous semble le plus proche de ce que nous aimerions mettre en place .. pour ceux qui le souhaitent.

Dans certains cas, un prix minimum (plancher) peut être fixé et / ou un prix suggéré peut être indiqué à titre indicatif pour l’acheteur. L’acheteur peut également sélectionner un montant supérieur au prix standard du produit. De nombreuses utilisations courantes du PLC fixent le prix avant un achat, mais certaines retardent la fixation du prix après l’expérience de la consommation ..

Le PLC est une forme de tarification participative centrée sur l’acheteur, également appelée co-tarification (en tant qu’aspect de la co-création de valeur).

Liberté de payer ..

Donner aux acheteurs la liberté de payer ce qu’ils veulent peut s’avérer très efficace dans certaines situations, car cela élimine de nombreux inconvénients des prix conventionnels.

  • Les acheteurs sont attirés par la permission de payer ce qu’ils veulent, pour des raisons telles que l’élimination de la crainte de savoir si un produit vaut un prix donné et le risque de déception associé («remords de l’acheteur»).
  • Pour les vendeurs, cela évite la tâche ardue et parfois coûteuse de fixer le «juste» prix (qui peut varier selon les différents segments du marché).

Dans les deux cas, cela transforme un conflit contradictoire à somme nulle centré sur le prix en un échange amical gagnant-gagnant centré sur la valeur et la confiance, et tient compte du fait que les perceptions de la valeur et la sensibilité aux prix peuvent varier considérablement d’un acheteur à l’autre. Bien que la plupart des utilisations du PLC se soient faites en marge de l’économie ou pour des promotions spéciales, des efforts commencent à être déployés pour élargir son utilité à une utilisation plus large et plus régulière.

Quelles en sont les motivations ?

Quelles seraient les motivations, en tant que vendeur pour proposer ce type de tarification ? Test du marché, stratégie commerciale, ou partage équitable ..

Je dirais peu importe.. l’important est de donner cette souplesse, en partant du principe que  le vendeur et l’acheteur sont tous les deux des humains dotés de bienveillance et de conscience.

Pour ma part, cela a été une réponse à mon incapacité à fixer des prix et demander de l’argent.. On ne peut pas être performant partout .. Je suis assez bonne, voire très bonne en technique mais nulle en commerciale. Pire, je rougis et mon cœur s’emballe quand je dois demander de l’argent. Et surtout j’en ai marre d’entendre que lorsqu’on est sur de son produit, on n’a pas peur de le valoriser..  Mais si ! Rien de plus difficile que de se vendre ou vendre son produit !

Quelle est la différence entre paye ce que tu veux et paye ce que tu peux ?

Parmi les autres raisons invitant les vendeurs à appliquer la tarification du PLC , citons la discrimination par les prix et la pénétration du marché. La discrimination par les prix se produit lorsque les acheteurs avec des évaluations plus élevées du produit choisissent de payer un prix plus élevé. Ainsi, la discrimination par les prix pourrait générer des revenus plus élevés pour le vendeur si les coûts sont suffisamment bas. Le PLC est également un outil efficace pour pénétrer un nouveau marché, peut-être pour introduire une nouvelle marque, car même les consommateurs dont l’évaluation est très faible peuvent payer de petites sommes pour le même produit.

“Payer ce que vous pouvez” est parfois utilisé comme synonyme, mais il est souvent davantage axé sur la charité ou les usages sociaux, davantage sur la capacité de payer, alors que le PLC est souvent plus largement orienté sur la valeur perçue, associée à la volonté et à la capacité de payer.

Cadrage du prix libre ? Vers l’élaboration de la charte..

Dans l’optique de proposer à ceux de la communauté du Tiers Lieu de Riez-Verdon, il nous semble important de mettre en place une Charte à laquelle adhérerons les entrepreneurs s’ils le souhaitent .

Voici des idées de premières règles..

Règle 1: Ne pas perdre de l’argent. Le prix libre sera accompagné d’un seuil plancher en dessous duquel le vendeur de produit ou de service perdrait de l’argent. Le prix ne pourrait donc pas être fixé en dessous de ce seuil.

Règle 2: Ce n’est pas du Black. Il n’est pas question de faire de cette vente un un échange au Black. Tout échange sera assujetti à facturation.

Règle 3:Proposition possible. Le vendeur aura la possibilité de proposer un prix de référence.

Règle 4: Tarif à l’expérience autorisé. Si les deux partie le souhaitent, le prix pourra être fixée après la livraison du produit ou la réalisation du service.

 

Qu’en pensez vous ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.